Archives mensuelles : mars 2012

C’est parti…

…pour l’installation de l’environnement de développement.

Pour réaliser notre gâteau au cambouis, il nous faut :

  • un éditeur de texte : j’ai choisi Notepad++ que j’utilise déjà pour le développement web (version 5.9.1).
    http://notepad-plus-plus.org/fr/
  • un compilateur : DASM est incontournable. Version téléchargée 2.20.11.
    http://sourceforge.net/projects/dasm-dillon/
  • un émulateur atari vcs : nous avons l’embarras du choix, tous sont largement au point, j’ai donc choisi Stella un peu par hasard. J’y ai fait apparaître sans le vouloir un débugger qui semble bien intéressant, un très bon point pour lui. Version téléchargée 3.6.
    http://stella.sourceforge.net/
  • du jus de neurone, beaucoup !

Mélangez ensuite le tout pendant des jours, des semaines, des mois ?
Hé oui, c’est que réaliser ce gâteau, c’est pas de la tarte ! 😉

Après compilation rapide d’un test, il apparaît assez vite qu’un IDE ne serait pas du luxe. J’ai lu quelque part qu’il existe un plug-in pour Eclipse mais, n’y ayant jamais touché,  je n’ai pas envie dans l’immédiat de creuser cette piste. Peut-être tout simplement me développerai-je un outil simple en Delphi ? A suivre… C’est fait !


Hello world!

Comme quoi tout arrive ! Oui, en 2012, 30 ans après la guerre, j’ai décidé de m’intéresser à la programmation de l’atari vcs 2600 !

Et un événement en entraînant un autre, je découvre par la même occasion le blogging via WordPress.

Pourquoi donc ?

Disons que j’avais envie de me remettre un peu à la programmation en assembleur, après avoir codé entre 85-90 sur Commodore 64. Et le VCS Atari fut ma première console, vers 1982 (ça ne nous rajeunit pas…).

L’atari traine une réputation de machine difficile à programmer, car intrinsèquement liée au balayage écran. Cela me semble un bon challenge, et me changera agréablement de la programmation « sérieuse » qui compose mon quotidien professionnel.

Ce blog sera mon carnet de bord, et m’aidera à rationaliser, hiérarchiser mes découvertes sur le sujet. Peut-être l’une ou l’autre chose vous sera utile, j’en serai heureux.

Et maintenant, au boulot !