Un proto de Xevious pour l’Atari 2600 découvert !

xeviou10

Xevious, on ne le présente plus. En 1982, c’est un des premiers, sinon le premier shoot à scrolling vertical, qui a comme particularité de proposer en plus la possibilité de tirer sur les ennemis en altitude, mais également de bombarder les ennemis au sol, et auquel je me suis adonné avec acharnement dans mes jeunes années.

Ce titre fait partie des nombreux projets avortés lors de la crise du jeu vidéo, alors que le chaos régnait au sein d’Atari. L’existence d’une version très préliminaire était connue depuis longtemps, sa rom facilement trouvable sur le net, mais le jeu n’en était alors qu’à un stade embryonnaire : pas de titre, peu de sons, des patterns d’ennemis approximatives, un scrolling pathétique, un tir automatique continu pour le joueur, bref un résultat prometteur, mais loin d’être commercialisable.

Or, le 14 juillet dernier, contre toute attente, un donateur anonyme vient de faire don d’une cartouche « loaner », datée du 18/1/1984, au Digital Game Museum de Californie, qui contient le jeu dans un stade de développement quasi final !

img_6910

xeviou11

xeviou12

Un résultat impressionnant (la partie sonore est exceptionnellement fidèle) compte tenu des capacités de la console !
Pour pallier à l’absence d’un deuxième bouton sur la manette pour gérer les bombes, l’appui continu gère le tir normal tandis qu’un appui bref libère une bombe. Bel exploit que d’éviter les clignotements avec tant de sprites à l’écran, la seule concession du jeu est d’afficher le sprite de votre vaisseau à l’aide d’un missile, affiché alternativement à gauche puis à droite. Mais avec la rémanence des CRT, cela passe quasi inaperçu. (Dans l’émulateur Stella, pressez ALT-P pour simuler cette rémanence).

Il est passionnant 30 ans plus tard de pouvoir encore découvrir de telles perles sur une machine qu’on croit connaitre en détail.
Le musée se refuse à mettre la rom à disposition de la communauté tant qu’ils n’auront pas l’autorisation des ayant-droits, à savoir Atari (dont seul le nom a subsisté) et Namco (qui a certainement d’autres chats à fouetter). L’origine anonyme du don leur fait par ailleurs craindre des soucis de clauses de non-divulgation signées par le donateur. Des clauses signées dans des contrats avec des sociétés aujourd’hui disparues, mais qui, au pays de l’avocat tout puissant, font toujours peur. Mais, magie de l’internet et de gens passionnés qui refusent que de telle perles restent cachées pour d’aussi mercantiles raisons, elle a déjà fait son apparition, de façon anonyme aussi, sur l’internet !

Et grâce à eux, voici une petite vidéo réalisée par votre serviteur sur l’émulateur Stella :

Un petit bijou de jeu d’arcade qui aurait eu un succès fou s’il était sorti en 1984, mais qui, grâce à des gens passionnés, est finalement sorti des limbes dans lesquelles il avait été oublié, et qui rejoint avec panache d’autres titres annulés mais préservés de l’oubli, tels par exemple Ewok’s adventure, Cubicolor, ou Donald Duck’s Speedboat…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :