The curse of Issyos, le Locomalito nouveau est arrivé

titre

Locomalito, l’espagnol virtuose de GameMaker bien connu, nous offrira le 15 décembre prochain sa toute dernière production : The curse of Issyos.

Passionné par la mythologie Grecque et fan des Titans de Harryhausen, il a démarré ce projet en 2010 avant de rapidement le mettre de côté pour se consacrer à Maldita Castilla (et en grand fan de ce jeu, je ne lui en tiendrai vraiment pas rigueur !). Après mûre réflexion, Locomalito a estimé que cela valait le coup de le terminer et, quelques mois plus tard, le voici pour notre plus grand plaisir.

Ce jeu vous met dans la peau de Defkalion, un pêcheur sans histoire jusqu’au jour où il entend de la bouche d’Athena que l’ile d’Issyos sur laquelle se trouve sa famille a été maudite par les Dieux de l’Olympe.

intro

Un scénario prétexte à un univers coloré au riche bestiaire, dans un style 8 bits classique, inspiré de jeux tels que Rastan, Rygar ou Ninja Gaiden. Gryzor87 est à nouveau aux commandes de la partie sonore et nous offre comme à l’accoutumée une bande son qui colle parfaitement au style. Et pour parfaire l’aspect rétro, un filtre vidéo a même été intégré au jeu.

Au programme 7 niveaux, 9 boss et plus de 40 ennemis, pour 45 minutes de gameplay continu. Et un niveau secret qui peut modifier la fin !

Nous sommes en présence d’un jeu au gameplay riche mais assez classique : un bouton pour sauter, un autre pour attaquer. 3 vies composées d’une barre d’énergie, une armure et plusieurs armes disponibles. En plus du bouton action, vous pouvez également utiliser un arc (dont les flèches sont limitées) en pressant haut en plus du bouton action. En cassant certains éléments, on peut obtenir des points de vie, des nouvelles armes, des flèches ou de l’or. Comme à chaque fois avec Locomalito, la maniabilité est parfaite, les contrôles répondent parfaitement et les combinaisons d’action à effectuer deviennent rapidement intuitives. La difficulté est parfaitement dosée, vous progresserez rapidement en apprenant de vos erreurs au fil des parties.

lv1-0

lv1

map
La carte de l’ile, qui donne à penser que l’on pourra choisir l’ordre de certains niveaux

lv2
Le début du niveau 2, il y a une jolie armure cachée dans le bloc de pierre

En conclusion, voici un jeu addictif qui nous offre tout ce que nous aimons dans le gameplay ancestral. Je ne peux que vous encourager à le télécharger, ainsi d’ailleurs que ses autres productions (Maldita Castilla, Hydorah, Verminest…), vous ne le regretterez pas. Moi en tout cas, j’y retourne !

The curse of Issyos

Publicités

2 responses to “The curse of Issyos, le Locomalito nouveau est arrivé

  • Pierre 'Cyborg Jeff' Martin

    Tiens et ça tourne sur quoi ? (Oui pcq enfait depuis un certain temps je ne sais plus mettre de commentaires sur ton blog sans être logué via un truc genre FB ou Twitter : (

    • Cambouis

      La préversion à laquelle j’ai eu accès est exclusivement Windows, mais il y a de fortes chances que la version finale soit compatible Ubuntu et Android (Ouya) aussi.
      Pour les comms je sais pas :-/ j’avais essayé sans souci quand tu en avais parlé la dernière fois, j’ai rien installé de spécial et c’est un wordpress hébergé chez eux. Il se passe quoi quand tu essaies ? Ce ne serait pas lié à ton accès univ ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :